Etude d’amélioration du taux de matière sèche avant déshydratation

Ces essais ont été réalisés dans le but de d’optimiser le procédé de production du sulfate de calcium et sa fixation sur les parois pecto-cellulosiques des pulpes, et d’optimiser les paramètres de conduite de la diffusion en sucrerie, avec pour conséquences attendues :  

- l’augmentation de l’efficacité du surpressage du fait d’un meilleur drainage dans les presses, 

- la réduction de la puissance absorbée, donc de l’usure et de l’entretien des presses, 

- l’amélioration de l’alcalinité effective des jus épurés du fait d’un meilleur échange d’ions, 

- la réduction de la corrosion, en diffusion notamment, du fait d’une réaction de production du sulfate de calcium plus rapide qu’avec le procédé existant de production à partir d’écumes (acide et boues de 1ère carbonatation).